5 sept. 2015

En route vers la Bretagne, 3ème et dernière étape : le marais poitevin

Nous avons quitté la ville pour nous mettre au vert pour cette dernière étape "allée", et c'est agréable. Ces deux jours dans le marais poitevin ont été particulièrement apaisants avec ses canaux partout, les voies cyclables très bien aménagées, le charme des barques, même nombreuses, les gens en balade sous la pluie, la brioche vendéenne, notre super maison d'hôte...

 

 










29 août 2015

En route vers la Bretagne, 2ème étape : Bordeaux!

Retrouvailles avec la ville de mes études pour cette deuxième halte, et j'ai retrouvé la ville que j'avais
tant aimée, particulièrement : le miroir d'eau, les quais, le marché dominical qui s'y tient et les boutiques d'usine (quel cadre pour faire les boutiques!!), le jardin public, l'Utopia et ses salades quasi aussi bonnes que dans mes souvenirs, la place du parlement, le petit déjeuner "chez Karl", la place saint Pierre, la rue des remparts, la rue des 3 conils, la place Pey Berland, le quartier plus résidentiel du quartier du palais Galien, les gens à vélos (encore une ville que me fait vivement regretter que Toulon n'ait ni tram ni système de Vélib'.....).
 









25 août 2015

En route vers la Bretagne, 1ère étape : Toulouse

Pas de journée de train et ses quelques 10 heures de trajet pour aller en Bretagne cette année pour cause de bébé de 10 mois dans les bagages ; mais l'occasion de faire un chouette périple en France. Moi qui rêvais de faire un tour de France, voici un bon début. Nous avons donc décidé de "monter" en Bretagne en 6 jours, et d'y redescendre en 6 jours également par un autre itinéraire. Le première halte a été Toulouse, que le Breton avait déjà eu l'occasion de visiter et apprécier, et j'ai a mon tour été conquise.
J'ai particulièrement aimé la place saint Georges (et son aire de jeux sur laquelle le bébé breizh a pu se défouler un peu), les briques roses des immeubles (!!!!), la vue depuis le jardin Raymond VI et sa passerelle, la photogénique place Daurade, les quais, Toulouse Plage, les rues étroites, les pavés, la rue du Taur et la rue Saint Rome, notre hôtel, le magasin "ferme attitude" (recommandé par le routard, tombés dessus par hasard, j'adore le concept), la navette gratuite en centre ville.



  


 
 



 




1 juin 2015

La liste de mes rêves plus ou moins réalisables

1 Aller au boulot à pied ou à vélo.
2 Rénover une maison et la meubler avec du fait maison ou du seconde main.
3 Avoir toujours un gâteau ou des biscuits faits maison pour le goûter.
4 Voir le soleil se lever ou se coucher tous les jours.
5 Faire un "road trip" pour visiter toute la France.
6 Manger les fruits et les légumes de mon potager de mon jardin de ma maison que j'aurai un jour.
7 Savoir fabriquer un meuble en bois.
8 Fabriquer une cabane dans un arbre (idem : dans mon jardin de ma maison que j'aurai un jour).
9 Savoir faire des bons plats de grands mères qui mijotent.
10 Pouvoir aller chercher le bébé breizh à la sortie de l'école tous les jours.
11 Me réveiller tous les matins avant que le réveil ne sonne.
12 Faire le tour de la Corse en voilier avec mon voileux de Breton.
13 Aimer mon travail.
14 Acheter un combi van et réaménager l'intérieur.
15 Avoir quelques poules dans le fameux jardin.
16 Savoir coudre. Et me faire une belle robe d'été comme celle là.
17 Ouvrir un café-salon de thé dans lequel le thé sera au même prix que le café! (Pas sûr qu'il soit rentable du coup :)
18 Aller au moins une fois dans chaque pays d'Europe. (Le prochain sur la liste est la Lettonie). 
19 Parcourir "la Loire à vélo"
20 Me marier un jour avec le breton et faire une toute petite fête qui nous ressemble.

18 mai 2015

Gênes, la surprenante

Il y a quelques semaines, le breton m'a amenée en week-end "surprise" à Gênes et j'ai été ravie de son choix (bon il se peut que je lui aie un peu soufflé l'idée..). J'ai aimé l'ambiance à l'italienne telle qu'on se l'imagine, les nombreuses petites places, surtout la piazza delle erbe, le pistou de gênes qui est aussi bon que sa réputation le laisse supposer, la foccacia que je ne connaissais pas, les apéros avec l'ENORME plat d'antipasti en accompagnement gratuit (à côté nos pauvres cacahouètes françaises paraissent bien fades...), le centre piéton, les églises magnifiques partout, le port, le prix des restos (beaucoup moins celui des hôtels...), les marchands de fruits et de légumes dans les toutes petites rues, le petit village de Boccadasse, la cohabitation du vieux centre, du port tout nouveau tout beau et de l'autoroute qui passe au milieu de ces 2 espaces, sans pour autant gâcher le plaisir des promeneurs.

  

 





 

 

 

  







 
 



 





Bref, j'y retournerai, c'est sûr, et on poussera surement même un peu plus loin, tant ça nous a redonné le goût de l'Italie!